x


Anarchisme sans adjectif
Sur le travail de Christopher D’Arcangelo, 1975-1979



Cinquième volet à la Galerie Leonard & Bina Ellen,
Université Concordia 6 Montréal
(Québec)Canada
3 septembre au 26 octobre 2013

Quatrième volet à Extra City, Anvers
Cross-examination #1 15 septembre 2012
Avec l’artiste Isidoro Valcarcel Medina

Troisième volet au Centro Cultural Kulturunea Montehermoso,
Vitoria-Gasteiz en Espagne

Deuxième volet à Artists Space à New York 

Premier Volet au CAC Brétigny
19 juin – 30 juillet 2011


Anarchisme sans adjectif in
May revue

Anarchisme sans adjectif
in
art forum



Lorsque je déclare que je suis un anarchiste, je dois aussi déclarer que je ne suis pas un anarchiste, pour rester
en accord avec l’idée (....) d’anarchisme. Longue vie à l’anarchisme.

Stephen Antonakos, Benjamin Buchloh, Daniel Buren,
Ben Kinmont, Peter Nadin, Naomi Spector,
Mario Garcia-Torres, Lawrence Weiner,
Christopher Williams.

Nina Canal, Rhys Chatham, Jens Haaning, Florence Lazar,
Pierre Leguillon, Mattin, Jean-Luc Moulène,
Emilie Parendeau, Alejandra Riera.

Communiqué de presse
Press release







19 juin, 13h

Daniel Buren, « CONTINUATION, travail in situ »
Centre d’art contemporain de Brétigny, juin 2011

Jean-Luc Moulène, « Mesure. New York, 3 février 2010 »
Cibachrome contrecollé sur aluminium, encadré
Courtesy galerie Chantal Crousel

Rhys Chatham, « Guitar Trio », 1977
Avec Nina Canal, Rhys Chatham, Jean-François Pauvros,
Ahmad Compaoré

Emilie Parendeau, « Playing With You », 2011
Action non déclarée réalisée le jour du vernissage
Responsabilité et forme de la restitution déléguée à Sébastien Pluot, commissaire de l'exposition.



2 juillet, 19h-21h

Jens Haaning, « Untitled », 1994 – 2011
Tubes fluorescents préexistants équipés de starter
de puissance différente induisant un clignotement de la lumière. Production CAC Brétigny 2011

Mattin, « Deferral until you are there! », 2011
(Ajournement jusqu’à ce que vous soyez là !)



8 juillet

Pierre Leguillon



23 juillet, 14h

Florence Lazar, « Le lieu vide du pouvoir :
retour sur Claude Lefort », 2011
Intervention, lecture par Zahia Rahmani

Alejandra Riera
Intervention






Entre 1975 et 1979, l’artiste nord-américain Christopher D’Arcangelo (1955-1979) a développé une pratique artistique remarquable pour sa radicalité et sa portée critique à l’égard du rôle de l’artiste, du statut de l’objet d’art, et de l’institutionnalisation de l’art. D’Arcangelo était animé d’un désir de démocratisation radicale de la production et de la réception de l’art, et l’a exprimé à travers une déclaration sur l’anarchisme qui accompagnait, sous diverses formes écrites au pochoir ou dactylographiées, la majorité de ses actions et de ses interventions. Contenant des points elliptiques entre parenthèses en lieu et place d’un qualificatif de l’anarchisme, la déclaration évoque l’expression historique d’« anarchisme sans adjectif ». Cette appellation a été utilisée pour la première fois en Espagne à la fin du dix-neuvième siècle, afin de revendiquer une forme d’anarchisme sans trait d’union qui visait un dépassement des différentes doctrines anarchistes : mutualiste, communiste et individualiste. La substitution elliptique de l’adjectif témoigne non seulement du désir de D’Arcangelo d’échapper à tout enfermement idéologique, mais évoque également le recours à l’ellipse de l’artiste Lawrence Weiner comme moyen rhétorique de solliciter la participation du public dans la construction de la signification de l’oeuvre.

Bien que D’Arcangelo n’ait pas été entièrement négligé ces trente dernières années, aucune exposition posthume ni aucune analyse conséquente de son travail n’a été entreprise. Les documents écrits et visuels qu’il a compilés sur une période de cinq ans dans le but de consigner sa pratique, sont depuis peu consultables à la Fales Library & Special Collections de l’Université de New York, suite à la donation en 2009 de Cathy Weiner et du D’Arcangelo Partnership à la « Downtown Collection ».

Témoigner d’une oeuvre engagée dans une critique des conditions et des répercussions sociales de l’art, et qui n’est accessible que sous la forme de l’archive, représente un défi tant pour l’histoire de l’art contemporain que pour la pratique curatoriale. C’est ce défi que l’exposition entend relever en considérant et en analysant également les paradoxes et les complexités critiques que l’oeuvre et l’héritage de D’Arcangelo soulèvent. Compte tenu le manque de commentaires existant et le temps écoulé depuis que cette oeuvre a été produite, l’exposition présentera un ensemble d’entretiens vidéo spécialement réalisés.

Visant à former une histoire orale de l’oeuvre et de la pratique de l’artiste, cet ensemble comprend des entretiens avec, entre autres, Stephen Antonakos, Benjamin H. D. Buchloh, Daniel Buren, Ben Kinmont, Peter Nadin, Naomi Spector, Lawrence Weiner. Par ailleurs, les artistes Mario Garcia-Torres, Ben Kinmont et Christopher Williams exposeront des oeuvres produites au cours des vingt dernières années en référence explicite à D’Arcangelo et à sa pratique.

Se voulant à la fois rétrospective et prospective, et soutenant la forme d’une recherche en cours, l’exposition sera présentée dans trois lieux différents. En association avec les commissaires de chaque structure, seront invités des artistes à exposer des oeuvres existantes ou des nouvelles productions dans le but d’engager une réflexion publique sur la pertinence aujourd’hui des problématiques soulevées par D’Arcangelo à travers son art.

Alors qu’il travaillait à la galerie John Weber, Christopher D’Arcangelo a rencontré l’artiste Daniel Buren, l’assistant lors du montage de son exposition, « Within and Beyond the Frame » de 1973. À l’issue de l’exposition, D’Arcangelo a continué à assister Daniel Buren dans la production de ses installations in situ en Amérique du nord et en Europe.
Reconnaissant l’importance de cette rencontre, l’exposition « Anarchisme sans adjectif » est inaugurée au CAC Brétigny avec « CONTINUATION » juin 2011, œuvre in situ de Daniel Buren. L'oeuvre est une référence à « Following and to Be Followed » (Suivant et à suivre), que Buren a conçu en 1978 en réponse à l’invitation de Peter Nadin et D’Arcangelo à participer à une exposition de groupe dont le principe consistait à ce que chaque artiste réponde aux conditions déjà existantes et/ou aux oeuvres déjà présentes dans l’espace.

Ce premier volet d’« Anarchisme sans adjectif » proposera également un calendrier d’interventions pendant toute la durée de l’exposition avec les contributions de Nina Canal,
Rhys Chatham, Jens Haaning, Florence Lazar, Pierre Leguillon, Mattin, Jean-Luc Moulène, Emilie Parendeau, Alejandra Riera.



Présentée en juin au CAC Brétigny (France), le projet voyagera ensuite à Artists Space à New York en septembre, puis au Centro Cultural Kulturunea Montehermoso, Vitoria-Gasteiz en Espagne à l’automne, à Extra City en septembre 2012.


Premier Volet au CAC Brétigny
Commissaires: Dean Inkster et Sébastien Pluot
en collaboration avec Pierre Bal-Blanc



Films

Oeuvres produites au cours des vingt dernières années en
référence explicite à D’Arcangelo et à sa pratique.


<









.