x



Ava Carrère I II
Chorale sauvage

Atelier du 14 au 17 janvier 2014
au lycée Jean-Pierre Timbaud


Projeter sa voix est un exercice difficile, d’autant plus à l’adolescence, quand l’estime de soi mue tout autant que le reste du corps. La forme de la chorale permet de bâtir une voix collective dont chacun est responsable. La polyphonie permet de faire se superposer les paroles, de saisir la qualité rythmique des mots dans leurs imbrications, travailler l’harmonie, même simple. On verra que l’être humain a toujours chanté, bien avant d’écrire. On cherchera ce que veut dire chanter aujourd’hui. On parlera de showbiz. On essaiera de se souvenir des chansons que nos parents nous ont transmises. On verra comme le chant excite ou calme. On s’apercevra qu’en tout les cas, il galvanise et qu’il peut être une force. Reste à savoir ce que l’on chante. Une chanson peut se bricoler et je montrerai aux élèves comment je bricole les miennes (Oulipo, revue de presse, extraits de dialogues de cinéma, la matière ne manque pas). On écoutera plusieurs formes possibles, on verra que la rime ou le couplet/refrain ne sont pas obligatoires. On peut chanter son nom comme on peut chanter l’annuaire. On peut chanter des revendications, si on en a. On peut chanter son manuel de Sciences Naturelles. On peut aussi chanter sans mots. Ces chants, nous irons les promener dans la cité, les proposer à notre public de passants. Nous identifierons les bruits de la ville pour les mêler à nos voix, nous utiliserons le mobilier urbain comme autant d’éléments scéniques.
Ava Carrère

Télécharger le rapport d'activité du stage


En partenariat avec
Le Rack'Am
Lycée polyvalent Jean-Pierre Timbaud
ARCADI



<