x

Paysage habitable [lieu commun]


Santiago SierraI II III
Destroyed Word



Construction de la lettre A
par les apprentis en bâtiment du CFA de Brétigny-sur-Orge les 9, 10 et 11 mai, qui détruiront eux-mêmes leur ouvrage le 22 septembre 2012, en contribution au projet de Santiago Sierra, Destroyed Word.


Destroyed Word (Mot détruit) de l’artiste espagnol Santiago Sierra est une œuvre en progrès réalisée en plusieurs étapes à travers le monde* depuis 2010, chacune étant la construction et la destruction d’une lettre qui s’accumulent pour former un mot emblématique dont l’effacement représente la disparition de la culture occidentale. Le travail de Santiago Sierra révèle les structures sous-jacentes de l’hégémonie économique dans des sculptures et des actions critiques mordantes. En coopérant avec les apprentis du centre de formation de Brétigny le CAC Brétigny veut sensibiliser les élèves en bâtiment au processus d’une création qui emploie la déconstruction comme forme critique.
Ce projet inaugure un partenariat à long terme entre le CFA de Brétigny et le centre d’art en associant les élèves et les artistes, leurs enseignements et leurs pratiques.

*Baltic Art Center, Visby, KOW, Berlin, Greenaway Art Gallery, Nouvelle Guinée, Sulabh Sanitation and Social Reform Movement, New Delhi, Te Tuhi, Centre for the Arts, Auckland...


Biographie
Né à Madrid en 1966, Santiago Sierra a étudié à Madrid, Hambourg et à Mexico. Il a vécu pendant 14 ans au Mexique, qui a profondément influencé ses vues sur l’art et la politique. Sierra a participé à de nombreuses expositions solos et collectives dans de prestigieuses institutions internationales comme la Tate Modern, Londres; KW Institute for Contemporary Art, Berlin; Palais de Tokyo, Paris, Musée d’Art Moderne Irlandais - IMMA de Dublin, CAC, Malaga, CIA, Boston, et PS1 Contemporary Art Center, à New York. Il a représenté l’Espagne à la 50e d’art de Venise Biennale Internationale en 2003. En 2010, Sierre s’est vu décerné le Prix national espagnol des arts visuels, qu’il a rejeté au motif que le prix « exploite le prestige de son vainqueur pour le bénéfice de l’Etat. » Actuellement, la Sierra vit et travaille à Madrid.




Télécharger le PDF
Site internet de Santiago Sierra


En partenariat avec
Le CFA du Bâtiment de Brétigny-sur-Orge
www.cfa-bretigny.com

et le support technique de la ville de Brétigny-sur-Orge



<