Valentine Schlegel: je dors, je travaille

Au mois de novembre 2018

Réédition

  • U+1F52A-006

    Couteau de cuisine

  • 🔪

    Couteau

  • s.n.

    Métal, bois

  • Coll. Valentine Schlegel, Paris

    s.d.

Publié à l'occasion de l'exposition «Cette femme pourrait dormir dans l'eau» par <o> future <o> en co-édition avec le CAC Brétigny, Valentine Schlegel: je dors, je travaille d'Hélène Bertin est un catalogue «bio-monographique» réunissant une nouvelle iconographie et des documents d'archives. Des notices biographiques séquencent le livre et éclairent la démarche et la vie de Valentine Schlegel.

Sa forme éditoriale a été conçue par Hélène Bertin en étroite collaboration avec <o> future <o>, une structure éditoriale qui rassemble les critiques et historiens de l'art François Aubart, Jérôme Dupeyrat et Camille Pageard, ainsi que les designers graphiques Charles Mazé & Coline Sunier. 

Grâce à une iconographie riche et précisément sélectionnée, cette monographie de référence permet notamment de documenter l’ensemble des cheminées que Valentine Schlegel a réalisées chez des particuliers—une centaine de 1959 à 2002. Les autres pans de son travail sont également abordés afin de saisir l’ensemble de sa pratique, intimement liée à son mode de vie, où les questions d’autonomie de production et d’amitié sont centrales.  

«je dors» et «je travaille» sont deux énoncés peints sur une pancarte réversible accrochée à la porte de l’atelier sétois de Valentine Schlegel. Ils correspondent à deux temps différents de ses journées, invitant à l’isolement ou à la compagnie. Ces deux «activités» ne sont pas à prendre comme des opposés mais comme indissociables l'une de l'autre: elles servent de structure à l'édition en rendant perceptibles les choix de modes de vie personnels et professionnels de Valentine Schlegel.

De par le déroulé chronologique, chaque page du livre peut être perçue comme un moment d'une journée, où la fabrication d'un ustensile de cuisine, la pratique de la sieste dans une couchette spécialement conçue à cet effet, la création d'une cheminée en plâtre pour la maison d'un collectionneur ou d'un sifflet en forme de sirène pour un cadeau à une amie, sont les témoins d'une pratique totale et quotidienne, sans ordre hiérarchique mais répondant à une logique certaine: celle de créer ses propres conditions de vie.

Valentine Schlegel: je dors, je travaille
Conception éditoriale: Hélène Bertin, Charles Mazé & Coline Sunier, <o> future <o>
Textes: Hélène Bertin
Design graphique: Charles Mazé & Coline Sunier

Publié par <o> future <o> et le CAC Brétigny
Avec le soutien à l’édition du Centre national des arts plastiques, de la Fondation de France et du Conseil départemental de l’Essonne.

Diffusion: Les presses du réel
Parution: Septembre 2017
Réédition: Novembre 2018
Édition française
18,5 × 27,3 cm
224 pages (244 ill. coul.)
ISBN 978-2-9560078-0-7
35€

En lien avec cette réédition aura lieu «Valentine Schlegel: méconnue, autonome & terrienne» par Hélène Bertin le 8 décembre 2018 à la Bibliothèque de Vaugines.

Documents