Projet

Conçu en forme de passage, entre une médiathèque et un théâtre, le CAC Brétigny est plus que poreux à son environnement. De la création d’œuvres in situ permettant d’habiter le lieu à l’implication de groupes d’amateur·ices, le CAC Brétigny a toujours affirmé sa singularité par une attention particulière à celles et ceux qui le peuplent et le construisent.

Le CAC Brétigny développe ainsi une structure et une programmation qui font des artistes et des publics de véritables usager·ères. La programmation artistique, structurée par Céline Poulin, inclut toute l’activité du centre d’art, de la communication à la production en passant par la médiation. Le CAC Brétigny s’en retrouve fonctionner comme un espace collectif, chaque invité·e, chaque partenaire et chaque membre de l’équipe participant activement à l’identité du projet. Pour la chaîne vidéo d’expérimentation «Pillow Programme», l’équipe du centre d’art a ainsi invité certain·es des artistes qui peuplent son quotidien, partagent et accompagnent son activité artistique. En 2022, le commissariat de «Nid» est également collectif, impliquant l'ensemble des personnes travaillant au centre d'art. S’écrivent dans cette exposition les expérimentations de l’Ǝcole, projet co-créé par l’équipe du centre d’art et différent·es usager·ères, artistes, théoricien·nes, enseignant·es, etc. Le CAC Brétigny est en effet innervé par les théories de l’éducation populaire et de la co-création, qui font se rencontrer pratique amateur et professionnelle, activité pédagogique et artistique. Ainsi, Coline Sunier & Charles Mazé, en résidence de création et de recherche graphique, proposent pour le CAC Brétigny une identité évolutive, en constante co-construction. Un projet qui incarne le CAC Brétigny qui, comme tout lieu de vie, est mouvant et pluriel.

 

Saison 2022—2023: Ces corps instituants

Pour cette saison 2022-2023, le CAC Brétigny approfondit ses expérimentations quant aux usages du lieu via différentes expositions établissant chacune des relations particulières aux usager·ères, artistes, commissaires ou habitant·es. Les corps individuels et collectifs invités apporteront leurs règles, leurs regards, leurs besoins de liberté et leurs contraintes pour s'inscrire dans celui qu'est l'institution, et en moduler les frontières et les limites. De la professionnalisation d'amateur·rices aux tentatives de partages de la gouvernance, en passant par diverses méthodes de collaboration et de pédagogie, ces corps instituants écriront notamment au centre d’art les histoires de leurs luttes et de leurs désirs intimes ou publics.

Conversation de saison entre Thomas Conchou, Daisy Lambert et Céline Poulin.

 

Archives des saisons précédentes dans la partie Historique.

 

Le CAC Brétigny est un établissement culturel de Cœur d’Essonne Agglomération. Labellisé Centre d'art contemporain d'intérêt national, il bénéficie du soutien du Ministère de la Culture—DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France et du Conseil départemental de l’Essonne, avec la complicité de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est membre des réseaux TRAM et d.c.a.

 

Équipe

Céline Poulin
Directrice

Céline Poulin est directrice du CAC Brétigny depuis juin 2016. Son projet pour le centre d’art, comme ses programmes et expositions précédents, témoignent d’une attention particulière à la réception, ainsi qu’aux dispositifs de collaboration, d’information et de communication. Dans cette optique, elle y a notamment invité en résidence les graphistes Charles Mazé & Coline Sunier,  mené les expositions collectives «Vocales» et «Desk Set», ainsi que les premières expositions personnelles en France de Liz Magic Laser, Núria Güell et dernièrement la première monographie en institution de Sara Sadik. Avant de débuter son activité de commissaire indépendante en 2004, elle a été responsable du service jeunesse de BD BOUM, festival de bandes dessinées affilié à la Ligue de l'enseignement, réseau national d'éducation populaire. Elle a également travaillé en institution au Parc Saint Léger (Pougues-les-Eaux) ou au Crédac (Ivry-sur-Seine). Céline Poulin a co-dirigé de 2015 à 2018, avec Marie Preston et en collaboration avec Stéphanie Airaud, le séminaire itinérant «Héritages et modalités des pratiques artistiques de co-création». Ce travail s’est inscrit dans la continuité de Micro-Séminaire (2013), où elle théorise les pratiques curatoriales hors des espaces dédiés, et a donné lieu à l’édition Co-Création, publiée par Empire et le CAC Brétigny. En 2021, le CAC Brétigny et Tombolo Presses publient Inventer l’école, penser la co-création de Marie Preston, dont elle assure la direction éditoriale avec l’artiste. Céline Poulin est membre co-fondatrice du collectif de recherche curatoriale le Bureau/, à l’origine d’une dizaine d’expositions en France et à l’international. Elle est également membre de l’IKT.

Elisa Klein
Responsable de production

Titulaire du Master Critique-Essais—Écriture de l’art contemporain de l’Université de Strasbourg, Elisa Klein s’est formée à la coordination d’expositions et à l’écriture critique dans l’art contemporain. Elle a travaillé en tant que chargée de production au Frac Île-de-France, à la Gaîté Lyrique et au sein de Fabbula, agence culturelle dédiée à l’idée de faire monde avec le virtuel en compagnie d’artistes et de penseur·euses. Parallèlement à son activité de productrice, elle développe une activité curatoriale au sein du collectif Chimère avec qui elle organise des expositions et des projets éditoriaux transdisciplinaires et multi-supports.

Marie Plagnol
Responsable communication et médiation

Après des études pluridisciplinaires, entre philosophie, politiques culturelles et histoire de l’art à Sciences Po, Sorbonne Université et Panthéon-Sorbonne, Marie Plagnol se tourne vers la curation. Elle développe une pratique curatoriale ancrée dans une réflexion sur les liens à tisser entre artistes, institutions et publics. Elle s’intéresse ainsi à la notion d’amitié dans sa dimension politique, comme outil pour repenser nos réseaux et manières de faire commun. Membre du collectif Champs magnétiques, elle mène en 2021 le cycle d’expositions Des soleils encore verts (Mains d’Œuvres, CAC Brétigny, Bétonsalon, DOC, La Passerelle). Marie Plagnol cherche à établir des collaborations sur le temps long avec les artistes et travaille notamment depuis plusieurs années avec Céline Pierre. Leur travail commun se poursuit aujourd’hui autour de la publication Les cahiers Skênê (parution septembre 2022). Au fil de son parcours, elle a notamment travaillé au MAC VAL, chez Para Site à Hong Kong ou encore au sein de Council.

Milène Denécheau
Régisseuse-médiatrice

Titulaire d’une Licence d’arts plastiques et d’un Master Régie des Œuvres et Montage d’Exposition, Milène Denécheau se forme au métier de régisseur au Frac Bretagne et à la Galerie Danysz. En parallèle elle développe sa pratique de la médiation au sein de l’association art-exprim spécialisée en création et diffusion d’art contemporain.

Louise Ledour
Médiatrice

Après un baccalauréat spécialité théâtre et une licence en arts cinématographiques, Louise Ledour s’est formée en gestion de projets culturels à l’Université de la Nouvelle-Orléans (États-Unis). Son parcours professionnel l’a amenée à gérer des projets de médiation, de relations avec le public et de mécénat dans diverses institutions culturelles (théâtres, musées, festivals de films…).

Mathilde Moreau 
Assistante commissariat et production
Rébecca Théagène (stage)
Assistante communication
Anna Pericchi (service civique)
Assistante médiation

Collaborateur·ices régulier·ères

Anne-Charlotte Michaut
Co-directrice éditoriale de la Revue 

Après des études littéraires, Anne-Charlotte Michaut se dirige vers la recherche en histoire de l’art contemporain (École du Louvre et Université Paris I). Elle développe aujourd’hui une activité de critique d’art, notamment pour L’Œil et Manifesto XXI. 

Julien Jassaud
Régie et conseil technique

Julien Jassaud est artiste et programmeur. Passé par l’ESTP, il se forme à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et à l’Institut Avancé d’Art Média et de Sciences (IAMAS) au Japon. En tant que programmeur et technicien, il a collaboré avec de nombreux artistes tels que Christophe Lemaitre pour le CNEAI et le Confort moderne, Aurélien Mole pour Passerelle Centre d’art contemporain, Marlies Pöschl pour le CAC Brétigny, Fayçale Baghriche pour la MAGCP et Mercedes Azpilicueta pour CentroCentro à Madrid, Museion à Bolzano (Italie) et le CAC Brétigny.

Romain Best
Montage et construction
 

Pôle administratif 

  • Directrice: Sophie Mugnier
  • Administrateur: Cyril Waravka 
  • Administratrice adjointe: Céline Semence-Rodriguez
  • Assistante administrative et comptable: Isabelle Dinouard
  • Aide comptable: Nadine Monfermé
  • Gardien: Emmanuel Préau
  • Technicien de maintenance: Rachid Boubekeur

 

Ancien·es membres de l’équipe ayant participé·es au projet depuis 2016: Valentine Brémaud (stage), Cathy Crochemar (stage), Camille Duval (stage), Céline Gatel (service civique), Mathieu Gillot (régisseur-médiateur), Domitille Guilé (service civique), Ariane Guyon (stage), Julie Kremer (médiatrice), Thibault Lambert (responsable production), Léa Lecourt (médiatrice), Elena Lespes Muñoz (responsable communication et médiation), Camille Martin (responsable production), Raheleh Nasiran (stage), Manon Prigent (chargée de la communication et de la médiation), Valentina Ulisse (stage), Juliette Valenti (stage) et Suheyla Yasar (stage).

Documents