Projet

Conçu en forme de passage, entre une médiathèque et un théâtre, le CAC Brétigny est plus que poreux à son environnement. De la création d’œuvres in situ permettant d’habiter le lieu à l’implication de groupes d’amateurs, le CAC Brétigny a toujours affirmé sa singularité par une attention particulière à celles et ceux qui le peuplent et le construisent: artistes, artisans, étudiants, élèves, chercheurs, habitants, techniciens...

Notre époque actuelle est marquée par un certain nombre de mutations dans lesquelles s’enracinent les pratiques artistiques: reconfiguration des savoirs et des territoires, partage des technologies, questionnement démocratique, interrogations identitaires, profusion des images... Ces évolutions incitent les artistes à s’engager toujours plus avant dans l’ère que nous traversons, à en inventer les possibles. Ainsi, ils investissent des processus de co-création, créent des systèmes de connaissance et des modes de production alternatifs, diffusent de nouvelles formes de savoir. Un élan qui se retrouve également dans la recherche universitaire, le développement industriel ou encore les pratiques amateures. Et qui résonne aussi avec la multiculturalité croissante des territoires.

En réponse à ces évolutions, le CAC Brétigny s’est attaché à accompagner ces pratiques artistiques et culturelles et à leur proposer des espaces pour se déployer. Le CAC Brétigny développe ainsi une structure et une programmation qui font des artistes et des publics de véritables usagers. La programmation artistique inclut toute l’activité du centre d’art, de la communication à la production en passant par la médiation. Ainsi, par exemple, la résidence de création et de recherche des graphistes Coline Sunier & Charles Mazé qui proposent pour le CAC Brétigny une identité évolutive, en constante co-construction. Un projet qui incarne le CAC Brétigny qui, comme tout lieu de vie, est mouvant et pluriel.

 

Le CAC Brétigny est un équipement de Cœur d’Essonne Agglomération et bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication—Drac Île-de-France, de la Région Île-de-France et du Conseil départemental de l’Essonne, avec la complicité de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est membre des réseaux TRAM et d.c.a.

Équipe

Céline Poulin
Directrice

Directrice du CAC Brétigny depuis juin 2016, Céline Poulin a débuté son activité de commissaire indépendante en 2004. Elle fut chargée de la programmation Hors les murs du Parc Saint Léger (Pougues-les-Eaux) de 2010 à 2015 après avoir dirigé le bureau des publics du Crédac (Ivry-sur-Seine). Spécialisée dans les problématiques de production dans des contextes spécifiques, elle développe des projets qui expérimentent des formats d’expositions ou d’événements. Ils témoignent toujours d’une attention particulière à la réception du public, aux dispositifs de collaboration, d'information et de communication. Elle a notamment mené les programmes d’expositions et d’événements «Les Incessants» à la Villa du Parc à Annemasse, «A SPACE IS A SPACE IS A SPACE» au DAZ à Berlin en 2015 en partenariat avec le BDAP de l’Institut français, «Traucum» au Parc Saint Léger en 2014, «Brigadoon» à La Tôlerie en 2013 et «Les belles images» à la Box en 2009—2010.

Elle co-dirige depuis 2015 avec Marie Preston et en collaboration avec Stéphanie Airaud le séminaire «Héritage et modalités des pratiques de co-création», produit par l’Université Paris 8 Vincennes—Saint-Denis, le CAC Brétigny et le MAC VAL, en partenariat avec la Villa Vassilieff. Ce travail s’inscrit dans la continuité de Micro-Séminaire publié en 2013, théorisant les pratiques curatoriales hors des espaces dédiés.

Céline Poulin est membre co-fondatrice du collectif de recherche curatoriale le Bureau/, à l’origine d’une dizaine d’expositions («Le syndrome de bonnard» à la Villa du Parc en collaboration avec le Mamco, «Uchronie, des récits de collections avec le Frac Franche-Comté, la GKK et l’Institut français de Prague, «Un plan simple» à la Maison populaire de Montreuil, P2P au Casino du Luxembourg, «La marge d’erreur» à la Synagogue de Delme, «35h» aux Laboratoires d’Aubervilliers, etc.). Elle est également membre de l’IKT et de C-E-A.

Thibault Lambert
Chargé de production

Juriste de formation (Université Paris XIII—CNAM), Thibault Lambert exerce durant cinq ans au sein d’un groupe d’assurance avant d’intégrer, en qualité de chargé de production puis d’administrateur, des structures du spectacle vivant. Il fut administrateur du Parc Saint Léger entre 2013 et 2016.

Manon Prigent
Chargée de communication et de médiation

Titulaire d’un diplôme en muséologie de l’École du Louvre, Manon Prigent se forme à la médiation au MAC VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne et à la communication au frac île-de-france, le plateau. En parallèle, elle assure la diffusion de la compagnie de danse contemporaine Contour Progressif (Mylène Benoit). En septembre 2016, elle intègre l’équipe du CAC Brétigny en tant que chargée de communication et de médiation.

Mathieu Gillot
Chargé de régie et de médiation

Titulaire d’un DNSEP obtenu à l’ESBA Tours, Mathieu Gillot développe des pratiques pédagogiques et de médiation au sein du Bureau des publics du Crédac de 2008 à 2014. En parallèle, il assiste différents artistes et crée «les ateliers de l’arche de noë et zones inondables», structure de micro-édition. 

Léa Lecourt
Médiatrice culturelle pour la résidence-mission «Arts visuels»

Diplômée d’un master en Management de la culture: Arts et Patrimoine à l’Université d’Angers, Léa Lecourt a été chargée de médiation pour l’Association «Une Ville des Livres» et au Château de Blandy-les-Tours. Elle assure depuis trois ans le suivi des résidences-missions dans le cadre du Contrat Local d’Education Artistique (CLEA) au sein de la communauté de communes de l’Arpajonnais puis de Cœur d'Essonne Agglomération.

Roxane Jean
Assistante exposition/médiation (stagiaire)

Diplômée de l’EESAB de Bretagne en Communication visuelle et en art, Roxane Jean suit actuellement un cursus en médiation de l’art contemporain à l'Université Paris-VIII. Elle porte un intérêt prononcé au graphisme et plus particulièrement aux objets imprimés. Ces deux dernières années, elle rédige un mémoire sur les catalogues d’exposition. Elle participe à divers projets éditoriaux en parallèle de sa pratique artistique et de son intérêt pour le commissariat d’exposition.

Pôle administratif (Espace Jules Verne)
  • Directrice: Sophie Mugnier
  • Administratrice: Virginia Grangis
  • Administratrice adjointe: Céline Semence-Rodriguez
  • Assistante administrative et comptable: Isabelle Dinouard
  • Aide comptable: Nadine Monfermé
  • Gardienne: Vania Pion
  • Technicien de maintenance: Rachid Boubekeur