Mémoire double

12.01—27.01.18

  • U+2133-007

    Maj. M de ronde

  • 2: Mais, de peu que […]

    Notes

  • s.n.

    Encre noire

  • Carnet de notes

    s.d.

Une exposition-recherche d'Angélique Buisson avec l'Union Locale des Associations d'Anciens Combattants et Victimes de Guerre, le 2e régiment du Service Militaire Volontaire et le Service Jeunesse de Brétigny-sur-Orge.

 

«Mémoire double» fait suite à la résidence d’un an d’Angélique Buisson au CAC Brétigny. Le projet est le fruit de la rencontre et du dialogue avec les membres de l’association des Anciens Combattants (ULAAVCG), des jeunes du 2e régiment du Service Militaire Volontaire et des adolescents qui fréquentent le Service Jeunesse de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est né d’un désir collectif de transmission et de construction de la mémoire des conflits, à partir d'archives, de documents et de récits collectés auprès d' anciens combattants et de jeunes habitants du territoire et de leurs encadrants. 

Tout au long de l’année 2017, la résidence a donné lieu à un ensemble de rencontres et d’ateliers, dont la trame principale consistait à aborder la guerre dans ses incarnations passées et dans son actualité, dans les récits et l’imagerie qu’elle continue de générer. 

C'est ainsi qu'ensemble, les participants au projet sont allés à la rencontre de personnes, d'institutions et de lieux qui, à différents niveaux, conservent et perpétuent la mémoire des conflits: l'Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense (ECPAD), un collectionneur d'artisanat de guerre, d'anciens combattants et d'anciens résistants du territoire (et notamment ceux du Comité pour la mémoire des résistants au nazisme dans la région arpajonnaise), des monuments aux morts et autres lieux de commémoration. Ils se sont acheminés chaque fois plus près de la fabrication des souvenirs et des images, jusqu'aux drones qui en constituent aujourd'hui une source considérable. La question de la technologie, présente en filigrane dans le projet, a rejoint d’un côté l’histoire de Brétigny, ancien centre d'essais en vol évoluant en Cluster Drones, et de l’autre un questionnement sur le devenir de l’image qui traverse le travail d'Angélique Buisson.

En rassemblant objets, récits et images sous forme d’installations, de films et d'autres dispositifs de montage, Angélique Buisson tente, en discussion avec les participants, de constituer une archive vivante. Elle cherche à mettre en scène aussi bien l’incarnation de l’histoire que ses mémoires fantômes, ses angles morts et ses impensés, ce qui permet une réécriture, des allers-retours entre l’histoire et ses narrations. 

Cette exposition explore ainsi les liens qui unissent image et événement historique, abordant plus généralement la question des politiques de mémoire. Pensée comme un moment de recherche [1], «Mémoire double», qui se composera d’ateliers et de visites, opère comme un laboratoire d’observation, une enquête historiographique, un processus réflexif in progress. Le processus de reflexion sur la mémoire se pousuivra ainsi le temps de cette exposition, qui se verra enrichie et transformée au fil des événements qui s'y dérouleront, et dont le vernissage, prévu le dernier jour, marquera un aboutissement possible. 

Ce projet a reçu le soutien du Service du Développement et de l'Action Territoriale du Ministère de la Culture et de la Communication—Drac Île-de-France au titre de «Culture et lien social». 

[1] Seconde exposition du cycle 2017-2019 intitulé Altérisme, «Mémoire double» correspond au temps de recherche que chaque année le CAC Brétigny déploie en partenariat avec des établissements de recherche et des structures pédagogiques, au niveau local, national ou international.

Documents

Agenda

  • Du 12.01 au 27.01.18

    Mémoire double

    Des moments de recherche

    Angélique Buisson convie des personnalités issues de différents horizons (artistes, critiques, historiens, etc.) à échanger avec elle sur certains des enjeux soulevés par le projet: les politiques de mémoire, la question du document et de l’archive, la co-création, etc. Ces moments se déroulent sans public mais feront l'objet d'une documentation (sonore, textuelle et/ou photographique) qui sera diffusée sur le site Internet du CAC Brétigny. Avec entre autres Katia Kameli, Estelle Nabeyrat, Anne-Lou Vicente...

  • Du 12.01 au 27.01.18, 14h30 et 16h30

    L'image cachée

    Atelier (à partir de 6 ans)

    Alimentant l'exposition, les ateliers proposés permettront aux participants de s'initier à l'analyse de l'image, chaque jour sur rendez-vous, à 14h30 et 16h30. À partir de photographies relatives à des conflits (clichés pris sur le vif et reconstitutions documentaires ou fictionnelles), nous étudierons ce que les images racontent et ce qu’elles taisent. Un jeu sur leurs légendes permettra de mettre en évidence l’importance du contexte et de la subjectivité dans l’interprétation de celles-ci grâce à un travail individuel puis collectif.

  • Vendredi 26 janvier 2018, 19h

    Mémoire double

    Visite-atelier de l'exposition

    En amont de la représentation de Suite №2 de Joris Lacoste au Théâtre Brétigny, nous proposerons une visite-atelier axée sur les relations entre langage et image. Tissant des liens entre l'exposition «Mémoire double» et le spectacle Suite №2, la visite-atelier sera l'occasion de découvrir les différentes manières de constituer une collection, d'archiver les souvenirs quotidiens comme les souvenirs historiques, et de réfléchir à sa possible mise en voix, en image ou en spectacle.

    Plus d'informations sur le spectacle: site Internet du Théâtre Brétigny. 

  • Samedi 27 janvier 2018, 17h-20h

    Mémoire double

    Vernissage et dernier jour de l'exposition-recherche

    Renversant le calendrier habituel, le vernissage surviendra le dernier jour de l'exposition. Pensée comme une exposition-recherche, l'exposition sera l'occasion d'accueillir rencontres, visites et ateliers qui viendront enrichir son contenu. Le vernissage viendra consacrer de manière conviviale le terme du processus de recherche ayant permis de construire, à plusieurs, l'exposition.

    Navette gratuite Paris-Brétigny sur réservation à reservation@cacbretigny.com. Rendez-vous à 16h au 104 avenue de France, 75013 Paris (métro Bibliothèque François Mitterrand).