Le Final

06.06—11.07.17

  • U+203D-000

    Point exclarrogatif

  • BRETIGNY‽

    Graffiti

  • OnOff Crew

    Peinture en spray, 9 × 5 cm

  • Espace Jules Verne

    2014

Avec
Mercedes Azpilicueta
Ulla von Brandenburg*
Angélique Buisson/Lina Schlageter
Alejandro Cesarco*
Géraldine Longueville
Charles Mazé & Coline Sunier
Lidwine Prolonge
Till Roeskens*
Katarina Zdjelar
 

Commencée par «JUMP», ses translations approximatives et ses traductions ratées, enchaînant avec «Vocales» et la construction de voix multiples et dissonantes, poursuivie par «Discours primal» de Liz Magic Laser et l’art oratoire autoritaire ou libérateur, la saison des Chants de distorsion se termine par un final qui réunit les différentes approches du thème annuel dans sa relation au territoire. Thème s’entend ici dans son acception musicale, comme un motif qui innerve l’ensemble des projets menés.

L’expression «champ de distorsion» désigne la puissance charismatique de Steve Jobs, co-fondateur d’Apple, qui réussirait semble-t-il à influencer les plus rétifs de ses collaborateurs. On raconte qu’un champ magnétique déforme la perception de quiconque l’approche. Si les œuvres provoquent cette modification de la réalité, elles ont ceci de particulier que leurs chants se construisent dans la relation même qui les relie à celui, celle ou ceux qui écoutent.

En écho à «Discours primal», l’exposition Liz Magic Laser en cours au centre d’art du 13 mai au 30 juillet 2017, ce Final sillonne les routes de l'Etampois, de l’Arpajonnais, les vallées de l’Orge et de l’Yvette pour faire résonner les voix multiples, les rumeurs, les balbutiements et autres langues inventées. Traductions, transmissions et interprétations restent au centre des préoccupations des artistes invités, dont Lidwine Prolonge qui propose une performance au long cours, infiltrée dans le quotidien. Alors que certains poursuivent leur collectage sur le territoire (Coline Sunier & Charles Mazé, Angélique Buisson, Géraldine Longueville…), plusieurs ateliers permettent d’aborder la pratique artistique par le faire. Tel un cinéma itinérant, des soirées de projection et de discussion en lien avec les enjeux des structures qui nous accueillent auront également lieu dans différents espaces.

*Œuvres de la collection du frac île-de-france.

Agenda

  • Mardi 6 juin 2017, 18h30

    La forme du mouvement, Angélique Buisson

    Restitution

    Entre les mois d’avril et de juin 2017, Angélique Buisson a travaillé auprès des classes de CE1 et CP/CM1 de l’école Lamartine à Saint-Michel-sur-Orge (91). En utilisant différents moyens graphiques et plastiques (dessin, écriture, découpage…), les enfants ont inventé des signes pour créer un alphabet de gestes et de mouvements. À partir de ce langage, ils ont écrit les partitions d’une succession de mouvements, transcrivant ainsi une chorégraphie pouvant être interprétée. Le mardi 6 juin, à l'occasion d'un spectacle à l'école, les enfants mettent en scène le fruit des recherches, expérimentations et créations qui a émergé de ces ateliers. 

  • Samedi 10 juin 2017, 14h-17h

    Atelier ABCC

    Médiathèque Marie Curie, Saint-Michel-sur-Orge

    Le CAC Brétigny propose aux participants de découvrir comment il est possible de s’approprier et de regarder d’une autre manière le paysage ou l’environnement quotidien à travers les signes qui le composent, en écho avec la résidence L'ABCC du CACB des designers graphiques Coline Sunier & Charles Mazé au CAC Brétigny.

  • Samedi 1er juillet 2017, 15h-18h

    Le Final

    Performances & projections

    Le 1er juillet, le Final s'arrête un moment au CAC Brétigny. Lidwine Prolonge, Géraldine Longueville et Angélique Buisson, associée à Lina Schlageter, nous proposent chacune des interventions et des performances qui font état des investigations et expériences menées sur le territoire du CAC Brétigny. Des vidéos de Mercedes Azpilicueta, Alejandro Cesarco, Till Roeskens, Ulla von Brandenburg et Katarina Zdjelar, gravitant autour de la notion de langage, seront également projetées à cette occasion.

  • Vendredi 7 juillet 2017, 19h-21h

    Soirée de projections

    Centre socio-culturel Berthe Morisot, Saint-Germain-lès-Arpajon

    Les films présentés pour les soirées de projection tournent autour du langage, défini comme le moyen que chacun a de s’exprimer avec l’autre ou d’échanger avec autrui, que ce soit de façon verbale ou physique. Le langage sépare ou unit, marque le groupe. Une attention particulière est portée à la traduction de ces films, en fonction de leur contexte de réception. Avec Mercedes Azpilicueta, Alejandro Cesarco, Till Roeskens, Ulla von Brandenburg et Katarina Zdjelar.

  • Mardi 11 juillet 2017, 14h-17h

    Atelier ABCC

    Centre d'hébergement Emmaüs Solidarité Bois de l'Abbé, Épinay-sur-Orge

    Le CAC Brétigny propose aux participants de découvrir comment il est possible de s’approprier et de regarder d’une autre manière le paysage ou l’environnement quotidien à travers les signes qui le composent, en écho à la résidence L'ABCC du CACB des designers graphiques Coline Sunier & Charles Mazé au CAC Brétigny.

  • Mardi 11 juillet 2017, 19h-21h

    Soirée de projections

    Centre d'hébergement Emmaüs Solidarité Bois de l'Abbé, Épinay-sur-Orge

    Les films présentés pour les soirées de projection tournent autour du langage, défini comme le moyen que chacun a de s’exprimer avec l’autre ou d’échanger avec autrui, que ce soit de façon verbale ou physique. Le langage sépare ou unit, marque le groupe. Une attention particulière est portée à la traduction de ces films, en fonction de leur contexte de réception. Avec Mercedes Azpilicueta, Alejandro Cesarco, Till Roeskens, Ulla von Brandenburg et Katarina Zdjelar.