C.C.C. (Club Colombophile du Cœur)

Eric Giraudet de Boudemange

  • U+0043-008

    Lettre maj. latine C

  • Le Sport C🐦olombophile

    Titrage

  • s.n.

    Impression noire, 3 × 2,8 cm

  • Le Sport Colombophile, №3, p.1

    1936

Alliant sciences du vivant, histoire populaire et arts visuels, «Le Club Colombophile du Cœur» est un projet artistique autour du mystère de la navigation des oiseaux. En effet, les courses de pigeons reposent sur l’habilité des volatiles à rejoindre leur pigeonnier lorsqu’ils sont lâchés depuis des lieux qui leur sont inconnus. Or la boussole des oiseaux demeure un mystère pour les colombophiles et les scientifiques. La plupart des colombophiles lèvent les yeux au ciel lorsqu’on leur pose l’énigme du 6ème sens des oiseaux. Certains parlent du «sens magnétique», d’autres avancent la théorie «des cartes olfactives», du suivi des grands axes routiers… En d’autres termes, ils n’en savent rien, et à vrai dire, peu leur importe.

Un pigeonnier collaboratif:

A partir de la constitution d’un pigeonnier collaboratif, en partenariat avec différents colombophiles de l’Essonne, l’artiste proposera une série d’ateliers et de performances ouverts à tous, s’inspirant des expériences scientifiques sur la navigation des oiseaux: le compas solaire de Gustav Kramer, les cartes olfactives de Floriano Papi, les expériences de Shiegeru Watanabe sur la sensibilité des volatiles à la peinture cubiste et impressionniste, etc…

Une collaboration entre artisans et acteurs locaux:

Dans le cadre de ce projet, Eric Giraudet de Boudemange envisage de travailler avec des artisans du territoire: artisan vannier pour créer des paniers à miroirs s’inspirant de l’artifice de Kramer, créateur de parfum pour tenter de créer une fragrance d’un quartier pour inverser les pôles de la carte urbaine, magnétiseur pour tenter de tisser les liens entre la boussole magnétique du pigeon (sensible au magnétisme terrestre) et les pouvoirs de guérison du magnétiseur, chorale pour tenter de mettre en musique l’envol des pigeons à la manière des interprétations des augures antiques, filière de drones… Ces artisans partageront leurs savoir-faire avec les participants lors de workshops à géométrie variable, accessibles à tous et conçus en discussion avec les participants.

La résidence permettra ainsi d’ouvrir des pistes de recherche engendrant des collaborations avec des groupes de jeunes et moins jeunes amateurs et des acteurs locaux– des pratiquants de courses de pigeons aux pilotes de drones – dans l’objectif de créer une série d’œuvres s’inspirant de l’étude scientifique et folklorique de cette mystérieuse navigation.

Les ateliers sont ouverts à tous les publics, à partir de 3 ans.
Et peuvent accueillir aussi bien des publics d’établissements scolaires, périscolaires, associatifs, culturels et sociaux…

 

Le C.C.C. (Club Colombophile du Coeur) est mis en œuvre dans le cadre de la résidence-mission portée par le CAC Brétigny. Cœur d’Essonne Agglomération engage en 2017 pour trois ans un partenariat avec la Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France et l’Académie de Versailles par la signature d’un Contrat Local d’Éducation Artistique, en partenariat avec le département de l’Essonne. Cette résidence-mission est menée en faveur des habitants du territoire, et plus particulièrement de la jeunesse, à partir d’un réseau d’établissements scolaires, d’associations et de structures culturelles, sociales, socioculturelles, économiques et éducatives de Cœur d’Essonne Agglomération. 

Eric Giraudet de Boudemange est né en 1983 à Boulogne Billancourt. Il vit à Paris et travaille en France comme à l’étranger. Après des études à l’École Nationale Nationale Supérieure d'Arts de Paris,au studio d’art contemporain du Fresnoy et à la Rijksakademie d’Amsterdam, il a été invité en résidence dans de nombreuses institutions artistiques en France mais également aux Pays-Bas, en Egypte, au Bénin et aux Etats-Unis. Récemment, il a réalisé plusieurs performances au Centre Pompidou, à la Fondation d’entreprise Ricard et à La Criée centre d’art contemporain et a exposé au Fries Museum (Pays-Bas) et au centre d’art contem­po­rain Les Capucins (Embruns). Ses œuvres naissent d’un travail de terrain, une recherche ethnographique qu’il transforme à l’atelier en récits personnels et poétiques. Elles prennent diverses formes: vidéo, installations, sculptures, performances; plus récemment, des jeux vidéo.