L'équipe de rêve

Laura Burucoa et Aliette Salama

  • U+004C-002

    Lettre maj. latine L

  • Le cauchemar qui finit bien.

    Matériau de travail

  • s.n.

    Encre bleue, 0,4 × 0,5 cm

  • Cette nuit j’ai rêvé de… et ça ressemblait à ça…

    2021

Laura Burucoa et Aliette Salama exploreront en 2022-2023 avec les élèves de l’école élémentaire Roger Vivier à Marolles-en-Hurepoix le territoire des rêves. Les artistes, familières du CAC Brétigny comme de l’école Roger Vivier, mèneront une série d’ateliers dispensés à différentes échelles auprès des classes. Avec les élèves, elles réaliseront une production vidéo, depuis l’écriture collective du scénario jusqu’au tournage en passant par la post-production. Tous les enfants de l’école seront ainsi acteur·rices du projet «L'équipe de rêve», chacun·e contribuant à la création d’un récit onirique collectif. 

Pour moi un rêve, c’est quand le cerveau il fouille dans les informations de la journée et du coup après, il mélange tout et c’est ça les rêves.

C’est comme si ton cerveau était un scientifique et que chaque fois il crée une nouvelle créature, sauf que ces créatures ça serait tes rêves et tes cauchemars.

J’ai rêvé que je me baladais dans le désert. Et là, le sol se brise en 4 morceaux et je rencontre une terrible tornade. Un homme masqué me sauva.

Ma mère avait porté ma maison et l’avait décalée vers la gauche.

Quand je rêve on dirait que c’est vivant. Et quand il y a vraiment des sensations dans mon rêve, on dirait que c’est réalité.

Quand je suis descendue dans le salon, j’ai allumé ma switch et je me suis matérialisée dans un jeu où on vend des maisons de vacances modulables à souhait sur une île paradisiaque.

Je rentrais dans une forme bizarre: dans l’entrée un cheval m’a dit
«Bye bye». Très bizarre. Des moutons mangeaient des macarons, une vache mangeait de la glace.

C’est qu’en fait, j’avais créé la voiture de Retour vers le futur mais c’était une Dacia. Et à la place du C c’était un X.

Pour moi rêver, c’est penser mais avec des images qui s’affichent.

C’est comme si c’était un film dans la tête.

J’étais dans une pièce noire et j’ai tué le clown tueur et mon lapin m’a sauvé avec sa grosse langue.

J’ai rêvé d’un cochon qui faisait
«N’oubliez pas les paroles».

On était dans un musée et j’ai vu un tableau de moi et celui de ma famille.

En fait moi, j’ai fait un rêve que j’étais artiste et j’avais fait un gros tableau. J’avais fait des Pokémons partout, partout, même sur les murs de ma chambre.

Je gagnais la coupe du monde avec Ethan Mbappé puis je suis retourné en France et j’ai eu 1 milliards d’euros sur mon compte Fortnite.

J’ai rêvé que je construisais un robot qui sera mon ami pour toute la vie.

Moi quand je me réveille, la journée après, j’essaye de faire comme dans mes rêves.

J’ai rêvé que j’étais sur la Lune et que je regardais le Soleil.

Bah en fait, j’étais dans ma maison et j’allais prendre un livre. Donc, je le lis. Mais y a rien écrit dedans. Du coup, je le lis pas.

Extraits de la «Rêve Radio» réalisée en 2021-2022 avec les élèves de l'école élémentaire Roger Vivier de Marolles-en-Hurepoix.

Laura Burucoa et Aliette Salama

Diplômée de la Haute École des Arts du Rhin en 2018, Laura Burucoa s'intéresse aux pratiques de transmissions de savoirs ainsi qu'aux manières de faire histoire par le biais de la vidéo, la performance, l'écriture et la conception de situations collectives. Elle développe une attention particulière aux enjeux et aux moyens de communiquer, raconter et collaborer lors d'expériences comme animatrice en séjour de vacances pour enfants ou comme guide conférencière (aux Rencontres d'Arles à l'été 2015 et au MAC VAL depuis 2019). Penser l’œuvre d’art dans toute son écologie et travailler les contextes de production, de diffusion et de médiation sont des composantes importantes pour chacun de ses projets. Elle a également participé à plusieurs expositions collectives comme artiste ou curatrice (CRAC Alsace, Syndicat Potentiel, Hangar 9, Casino Luxembourg, etc.). 

Diplômée de la Haute École des Arts du Rhin en 2017, Aliette Salama développe sa pratique artistique à travers le dessin, la peinture sur céramique, ainsi que l’organisation d’espaces d'écoute, de partage et de création autour du thème du Rêve. Les récits d’aventures, les situations étranges ou encore les phénomènes inexplicables sont, à ces yeux, une matière magnifique pour créer. Depuis 2017, elle organise «Les Lectures des Rêves Secrets» et en 2019, elle initie un projet de résidence appelé «La Nuit du Rêve» où elle réunit des artistes et des musicien·nes pour créer un programme d’une nuit de radio sur cette thématique. 

Le projet «L’équipe de rêve» bénéficie du soutien de la Direction régionale des Affaires culturelles d'Île-de-France—Ministère de la Culture.