‪از کویر تا دریا سوختم و ساختم
‪I left the desert to go to the sea and it burned me
j’ai quitté le désert pour aller à la mer et cela m’a brûlé

Celine Drouin Laroche

  • U+0627-000

    Lettre arabe alif

  • «J'ai quitté le désert pour aller à la mer et cela m'a brûlé»

    Dessin

  • s.n.

    Encre de chine, crayon de couleur, 3,2 × 12,5 cm

  • CHRS, Épinay-sur-Orge

    2018

CROSSERS.
Une baraque est en feu.
Des hommes quittent leurs pays et marchent à travers les montagnes et les mers.
Des humain·e·s se mêlent totalement et intensément à la vie d’un biotope, se transforment et s’augmentent par de nouvelles capacités de perceptions et de communication.
Une femme devenue fantôme, héroïne du ciel, de la vitesse et de la technologie aérospatiale, se métamorphose en une machine de haute technologie.
Ce récit pourrait être une fable cyborgienne, un folklore brétignolais inavoué ou un poème local à venir. Marches entre les mondes, rencontres de différentes existences, tout d’abord dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile, puis dans une forêt habitée de mares, de chênes pubescents et de rochers aux formes chimériques, et enfin dans les archives d’un centre d’essai en vol.
À partir de moments vécus, je combine l’expérience de l’espace réel et des stratégies fictionnelles pour produire une narration expérimentale et utopique par le biais de la vidéo, du son et de pratiques collaboratives.

Celine Drouin Laroche

 

J’ai quitté le désert pour aller à la mer et cela m’a brûlée est un projet de Celine Drouin Laroche élaboré en collaboration Anna Principaud, Zukhra Sharipova et Loyce Kragba. Cette résidence bénéficie du soutien du département de l’Essonne et du Service du Développement et de l'Action Territoriale de la Drac et est réalisée en partenariat avec Emmaüs Solidarité—Centre d'Hébergement d'Urgence (CHU) Bois L’Abbé à Epinay-sur-Orge, l’Association intercommunale des naturalistes du Val d'Orge et l’Association Structures Sonores Baschet.

Portant toujours une attention particulière aux autres, Celine Drouin Laroche élabore ses projets à partir de rencontres et de discussions sur les identités, les imaginaires, les savoirs et les lieux habités. Les récits qui en résultent sont innervés par des questionnements politiques liés aux mouvements de (dé)colonisation, aux constitutions de communautés et aux pensées féministes queers. Troublant la frontière entre fiction et documentaire, ses installations, vidéos, performances et séries photographiques sont animées par les notions de narration de soi et du monde. Formée à l’École Nationale Supérieure d'Arts de Paris—Cergy, Céline Drouin-Laroche a récemment exposé au CAC Brétigny (2018), chez Treize (2018), à La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec (2017). Celine Drouin Laroche (née en 1986) vit et travaille à Montreuil.