TCA
Antonio Contador

21.09—21.12.18

  • U+1F48B-000

    Marque de baiser

  • 💋

    Empreinte

  • Georgette

    Rouge à lèvre, 5 × 3 cm

  • Lettre d'amour

    26.03.1952

Depuis le début des années 2010, Antonio Contador déploie une taxinomie de la chose amoureuse (TCA) à partir, entre autres, de lettres d’amour anonymes trouvées dans des brocantes ou transmises par des connaissances. S'il choisit parfois de leur donner corps et voix à travers des performances où se mêlent un corpus de sources empruntées tant à l’iconographie du billet doux, au langage des fleurs qu’à la tragédie antique, Antonio Contador choisit cette fois-ci de restituer au public sa recherche sur la chose amoureuse sous forme de peintures de grand format et de séances de divination amoureuse inspirées tant par les dessins et signes que par les histoires et émotions contenus dans ces correspondances.

Pensées en écho au cycle programmatique du Théâtre intitulé «Un peu, beaucoup, à la folie», les peintures occuperont le hall et le phare du Théâtre Brétigny du 21 septembre au 21 décembre 2018. Les séances de divination auront lieu le 29 septembre à l'occasion de la journée Vertigo organisée par le Théâtre Brétigny, puis le 6 octobre à l'occasion du vernissage de l'exposition de Núria Güell.

Antonio Contador vit et travaille à Paris. Il quitte Vitry-sur-Seine, où il est né en 1971, au début des années 90 pour aller s’installer à Lisbonne. Docteur en arts plastiques et sociologue, il considère le travail artistique comme une pratique de recherche à part entière. D’abord portées sur les cultures urbaines et marginales, ses recherches se centrent désormais sur le désœuvrement des corps et du langage humains, ainsi que sur les limites de la pratique artistique. Ses thèmes principaux sont l’amour et l’argent. À la frontière entre les différents territoires d’artiste/curateur/auteur/théoricien, sa production a pu être montrée en France (Palais de Tokyo, Fondation d’entreprise Ricard, Fondation Calouste Gulbenkian, Villa Arson, entre autres) comme à l’étranger (Fondation Serralves à Porto, Wiels à Bruxelles, Musée de la République à Rio de Janeiro, Musée National d’Art Contemporain de Bucarest entre autres).

Agenda

  • Samedi 29 septembre 2018, 15h

    TCA, Antonio Contador

    Journée Vertigo

    À l’occasion de la journée «Vertigo» organisée par le théâtre pour son week-end de rentrée, Antonio Contador explore les vertiges de l’amour. Parallèlement aux peintures qu’il présente dans les espaces d’accueil du théâtre, l’artiste conçoit tout au long de l’après-midi des séances de divination amoureuse. Celles-ci seront inspirées par les histoires et émotions glanées dans des correspondances amoureuses qu’il collectionne depuis plusieurs années.

  • Samedi 6 octobre 2018, 17h-22h

    TCA, Antonio Contador

    Vernissage et performance

    Depuis le début des années 2010, Antonio Contador amasse un corpus considérable de lettres d’amour souvent anonymes trouvées dans des brocantes ou transmises par des connaissances. Parallèlement aux peintures qu'il déploie dans les espaces d'accueil du Théâtre Brétigny en lien avec sa collection de correspondances, il conçoit des séances de divination amoureuse le soir du vernissage.

    Navette gratuite Paris-Brétigny sur réservation à reservation@cacbretigny.com. Rendez-vous à 17h au 104 avenue de France, 75013 Paris (métro Bibliothèque François Mitterrand).