Tit for Tat
Louise Aleksiejew et Antoine Medes

17.01—14.03.20

  • U+1F329-000

    Nuage avec éclair

  • ⊂⚰️🌩️💘🦝[MESS HALL CLOSED] !⊃🗨️😮

    Illustration

  • Mort Walker

    Impression noire, 3 × 4 cm

  • The Lexicon of Comicana

    1980

Louise Aleksiejew et Antoine Medes ont été invités à produire une exposition en trois volets, évoluant au rythme des cycles de la programmation du Théâtre Brétigny: «Si loin si proche» (septembre—décembre 2019), «La loi du plus fort» (janvier—mars 2020) et «Rien ne va plus» (avril—juin 2020).

Tit for Tat
Cycle 2, 17.01—14.03.20

«Tit for tat!» L’expression sort de la bouche de celui.celle qui accuse l’autre d’avoir commencé, et donc d’être le.la responsable d’un conflit qui demande pourtant deux acteurs.rices pour perdurer... De ce nuage de fumée où s’agitent pieds, mains, becs et ongles, d’où volent œil (pour œil) et dent (pour dent), qui donc a commencé?

Ce n’est pas une question de cours de récréation. Ou plutôt, le fait qu’elle surgisse en cours de récréation ne la dispense pas d’être prise au sérieux. Au cœur de ces nuages de fumée, sous ces cercles d’étoiles et ces bruits de ressorts, de vraies chairs se heurtent. Quelle résistance opposer aux oppressions qui nous menacent, lorsque la voix qui nous a appris que la violence ne résolvait pas les conflits est parfois la même que celle qui justifie la brutalité des enfants les uns à l’égard des autres par des amours frustrées, ou qui revendique le fait que la parole des adultes ne se questionne pas?

Si la violence ne prend pas toujours la forme d’un poing ni d’une injure, il en est de même des réponses que nous pouvons y apporter. À voir si elles suffiront à interrompre ce cycle interminable de prêtés et de rendus...

Louise Aleksiejew et Antoine Medes


Artistes plasticiens, Louise Aleksiejew (née en 1994 à Caen) et Antoine Medes (né en 1994 à Mont-Saint-Aignan) développent depuis 2014 un travail collaboratif en parallèle de leurs productions artistiques individuelles. Inscrit dans une réflexion sur l’histoire des représentations picturales et narratives, où se confondent sans hiérarchie histoire de l’art, bande dessinée et animation, ce travail en duo est guidé par le dessin à quatre mains. Cette pratique gloutonne, qui absorbe, digère et transforme des références partagées comme des emprunts internes, leur permet d’interroger le statut d’auteur.trice et de renouveler ses conditions d’existence, à l’ère de la reproduction numérique des images et de leur libre-circulation sur le Net. Ce travail graphique se déplace parfois en édition, en textile, en céramique ou encore en installation, dans une pensée de la scénographie proche de la mise en page. Il est visible lors d’expositions personnelles (Le lac avec des muscles, Les Capucins, Embrun, 2018), d’expositions collectives (Huit heures ne font pas un jour, Sumo, Lyon, 2018; Camembert Papanache, Spatiu Intact, Cluj-Napoca, Roumanie, 2019; Le paradigme de l’oasis, Villa Belleville, 2019) ou encore de salons (Biennale de Mulhouse, 2017; Le 6b dessine son salon, Saint-Denis, 2017; Une partie de campagne, Château d’Esquelbecq, avec la galerie OSP, 2019).

«Tit for Tat» est une co-production CAC Brétigny—Théâtre Brétigny.

Agenda

  • Samedi 18 janvier, à partir de 17h

    Tit for tat

    Vernissage

    Au Phare, espace d’accueil et de convivialité du bâtiment, Louise Aleksiejew et Antoine Medes sont invités à produire une exposition en trois volets, évoluant au rythme des cycles de programmation du Théâtre Brétigny. Inspirés par la bande dessinée, le pop art ou encore l’artisanat, Louise Aleksiejew et Antoine Medes composeront ensemble et séparément des peintures murales, des céramiques, des créations textiles, jouant le jeu de l’illustration et se fondant dans les usages du lieu.