Hlel Academy
Sara Sadik

11.09—11.12.21

  • U+1F4F1-005

    Téléphone portable

  • 📱

    Story Instagram

  • s.n.

    640 × 1136 px

  • @sarasadikofficiel

    2021

«Hlel Academy» explore les rapports, les relations, les interactions et les démonstrations sentimentales et amoureuses chez les adolescents par le biais du schéma-type de la construction d’un couple, massivement partagée au sein des communautés adolescentes. La Hlel Academy est un centre de formation fictif, situé à Marseille, destiné à recueillir des jeunes adolescents ayant vécu des déceptions amoureuses afin de leur offrir une formation leur permettant de se reconstruire émotionnellement et d’acquérir toutes les compétences nécessaires pour trouver la femme de leur vie, lui plaire et la séduire.
La Hlel Academy accueille les oubliés de l’amour: des jeunes hommes au cœur brisé âgés de 16 à 20 ans. Elle offre une chance inédite à ses étudiants d’exprimer leurs fragilités et de se connecter avec leurs émotions.
Leader en matière de recherche et d’enseignement en rééducation émotionnelle et sentimentale, la Hlel Academy propose un programme académique inédit destiné à former l’élite hlel de demain. Un entraînement intensif allie théorie et pratique, durant lequel cinq jeunes seront accompagnés et suivis de l’étape initiale de la rencontre à l’étape finale du mariage.

Entre décors idylliques de jeux vidéos et reenactment d'émissions de téléréalité romantiques, l’exposition présente sous forme vidéo, audio et photographique l’ensemble du parcours des jeunes. Les auditions des futurs candidats et jurées de la Hlel Academy, enregistrés lors d’un atelier de rééducation émotionnelle et sentimentale, les affrontements des joueurs au Vélodrome de Marseille pour devenir le «gadjo» idéal, les doutes et introspections précédant la tradition du «khtob», demande en mariage, nous mènent jusqu’à la cérémonie elle-même, dans l’espace du centre d’art relooké pour l’occasion.
Focalisée sur l’expression des émotions des jeunes hommes, la Hlel Academy met également en scène un regard féminin (female gaze) qui peut être accueillant, bienveillant et empathique mais aussi véhiculer des stéréotypes et des cadres contraignants, comme les attentes des jeunes femmes face à leur compagnon idéal par exemple. La Hlel Academy dresse l’aventure amoureuse en point de bascule dans la vie adulte dont elle marque le seuil. Un lieu où la découverte et la reconnaissance de soi passe par celle des autres—hlel ou igo—et où la parole dit quelque chose de l’affirmation d’une jeunesse en devenir.

 

Sara Sadik est née en 1994 à Bordeaux où elle obtient en 2018 son DNSEP à l’École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux (EBABX). Elle vit et travaille à Marseille. Sara Sadik navigue dans son travail entre la vidéo, la performance, l’installation et l’écriture. Elle travaille sur la jeunesse française en abordant notamment des questions liées à l'adolescence et aux masculinités. Elle en documente les arcanes et déconstruit les mythologies sociales dans des narrations fictives filmées ou performées, allant du documentaire à la science-fiction en passant par la télé-réalité. Ses projets les plus récents se concentrent sur l’étude des relations amicales et amoureuses chez les adolescents et les jeunes adultes. Son travail a été présenté dans des expositions collectives notamment à 221 A (Vancouver, 2017), à Karma International (Zurich, 2017), au Open’er Festival (Gdynia, 2017), à Roodkapje (Rotterdam, 2018), à la Wallach Gallery—University of Colombia (New-York, 2019), à la Galerie Édouard Manet (Gennevilliers, 2019), à Manifesta 13 Marseille—La Biennale Européenne de Création Contemporaine (Marseille, 2020), à Triangle France-Astérides (Marseille, 2021), au Munchmuseet (en ligne, Oslo, 2021), aux Magasins Généraux (Pantin, 2021). Ses performances ont été présentées au Festival DO DISTURB—programmation Triangle France-Astérides (Palais de Tokyo, Paris, 2019) et au Festival Parallèle (Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur et Friche la Belle de Mai, Marseille, 2020). Elle a été en résidence à Triangle France–Astérides (Marseille, 2018) et à la Fondation Luma (Arles, 2021). Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions personnelles à la galerie Silicone (Bordeaux, 2018), au Continuum (Bordeaux, 2018) et à Voiture 14 (Marseille, 2019). Certaines de ses œuvres sont déjà présentes dans des collections publiques, notamment au Cnap, au Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA, au Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur et au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Elle est représentée par Crèvecœur, Paris.

Le CAC Brétigny est un établissement culturel de Cœur d’Essonne Agglomération. Labellisé centre d'art contemporain d'intérêt national, il bénéficie du soutien du Ministère de la Culture—DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France et du Conseil départemental de l’Essonne, avec la complicité de la Ville de Brétigny-sur-Orge. Il est membre des réseaux TRAM et d.c.a. Certaines des œuvres de «Hlel Academy» ont été réalisées avec le sou-tien de Manifesta 13 Marseille—La Biennale Européenne de Création Contemporaine, de LAB360, Drosos Foundation, du Cnap, du Centre d’art Triangle France—Astérides (Marseille), de la Région Île-de-France et dans le cadre du Contrat d'Éducation Artistique et Culturelle (CTEAC) de Cœur d'Essonne Agglomération avec la DRAC Île-de-France et l'Académie de Versailles; ainsi qu’en collaboration avec le centre éducatif fermé (CEF) Les Cèdres de Marseille et la Direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (DTPJJ), et le Lycée Jean-Pierre Timbaud de Brétigny-sur-Orge.

Documents

Agenda